83354289

Non non, cette note n'a rien de sentimental (quoique...), c'est juste que vient de s'achever mon tout premier stage d'externe ("vécu avec son lot d'hésitations et de réserve. Mais garde un potentiel certain" d'après l'évaluation faite par mon interne) en cardiologie.

Bon c'est sûr au début on se sent pas très à l'aise, un peu comme débarqué d'un naufrage sur une île pleine d'indigènes, on sait pas trop ce qu'on fout là, ce qu'on doit faire pour survivre, que faire pour se rendre utile, comment faire pour leur faire comprendre qu'au fond on n'est pas juste quelqu'un qui ne parle pas, tout ça.

Alors j'ai commencé par faire ce qu'on me demandait : aller chercher les dossiers aux archives, y ranger les bilans qu'on aura soigneusement classés avant, ainsi que les divers autres examens (ECG, écho coeur, etc), rédiger les bons et les déposer au bon endroit (après une loooongue recherche dans les loooongs couloirs de l'hôpital)...
Tant de choses réjouissantes qui font qu'on a vraiment envie de se lever le matin pour braver le froid d'abord, et être confronté à ces gens pas très sympas ensuite.

Mais j'ai finalement vite pris mes marques.
J'ai commencé par bluffer le médecin qui me voulait me coller sur le protocole de réalisation d'une épreuve d'effort (mais je vous rassure, il avait commencé par me coller un tas de fois sur la lecture des ECG, il avait même commencé par me dire "Allez d'abord apprendre ce qu'est exactement un ECG avant de vouloir l'analyser").

Puis j'ai fait mais premières entrées, posé mes premières hypothèses diagnostiques (fausses), demandé mes premiers avis, nouer mes premières vraies relations "externe-malade", fait mes premières recherches d'hypotension orthostatique, réalisé mon premier TR, rédigé mes premiers courriers de liaison, bref... Je suis devenue EXTERNE =)

(Non, pour ceux qui se posent la question, je n'ai pas fait d'ECG, il y a des infirmières exprès pour ça dans les services de cardio là, c'est génial)

Il y aussi eu les premières gardes.
Urgences pédiatriques pour commencer : pas très fatigant puisque couchée tôt, mais quand-même fatiguée par les parents qui sont vraiment usants !
SMUR ensuite : Nuit pleine d'adrénaline, même si je n'ai pas servi à grand chose... C'est quand même étrange de débarquer à 3 heures du matin chez les gens pour une TA...

Urgences médicales pour terminer : la plus fatigante des nuits de toute mon existence... Couchée à 6h30, ai fait des entrées toute la nuit, même celle de la "décompensation d'une psychose", mais fichtrement intéressante !

C'est peut-être un peu triste de dire que la meilleure semaine de mon stage a été la dernière, celle pendant laquelle mon interne et mon médecin étaient partis en vacances.
Le chef de service m'a donné énormément de responsabilités, j'avais peur de ne pas être à la hauteur, mais je m'en suis apparemment pas si mal sortie vus les compliments gênants auxquels j'ai eu droit le dernier jour.

Voilà, c'était triste de quitter l'hôpital qui était devenu ma maison, mes patients qui étaient devenus mes protégés
(surtout en cette fin d'année), mais je compte bien y retourner sous peu !


Ahah, puis maintenant j'ai un oral dans moins d'une semaine, et autant dire qu'à part la cardio, bah je ne connais rien...
Nephro is bad

 




Sinon pour parler de carrément autre chose, j'ai testé la Sécu ce matin.
Petit ticket à l'entrée : "Il est 8h07, vous êtes le n°21, il y a 5 personnes devant vous"

Tu m'étonnes qu'à 14h il y a 75 personnes devant toi si entre chaque personne le personnel discute, tape la bise à son voisin, boit son café et donne ses impressions du téléfilm de la veille...

83987864